Une nouvelle approche de l’apprentissage de l’arabe pour comprendre le Coran.

Une nouvelle approche de l’apprentissage de l’arabe pour comprendre le Coran.

La vie moderne n’est pas si différente des époques précédentes. Les générations changent et les luttes se perpétuent. Certes, les formes évoluent mais le sens des choses reste commun quelques soient les civilisations.

Il est impossible de contourner la question du sens de la vie qui engendre celle du sens de la mort et donc de la vie après la mort. L’être humain s’est toujours interrogé sur ce qu’il est, d’où il vient, vers quoi il va, pourquoi, comment,… ?

La conscience humaine n’est pas l’apanage du siècle des lumières. Ce dernier a même eu tendance à limiter l’étendue des réflexions. Au-delà même des interrogations, les luttes de domination entre humains, envers la nature, envers l’univers même ont toujours été et resteront ce qui anime le quotidien des Hommes.

Les dernières générations humaines auxquels nous appartenons sont à l’image d’une famille, où le dernier né est souvent le plus gâté, mais aussi le plus prétentieux. Nous avons été gâtés par l’héritage des connaissances de plusieurs millénaires. Mais cet héritage nous l’utilisons souvent à des fins perverses, obnubilés par nos luttes de pouvoirs.

Le Créateur qui nous a tant gâté nous parle chaque jour qui passe. Il nous explique comment utiliser au mieux Ses dons. Tous les évènements de nos vies ne sont que des signes qui nous aident à répondre aux questions existentialistes qui nous traversent. Il nous guide sur la voie qui nous permet de retrouver l’harmonie avec l’univers créé et Le Créateur. Il éclaire nos choix vers la voie des sages, vers une utilisation sage de cet héritage.

Cependant, la vie terrestre est une épreuve et si Dieu nous guide, Il nous laisse libre de nos choix. Ces derniers ne sont pas sans conséquences. L’accumulation de nos erreurs voile les yeux du cœur qui sont seuls à même de comprendre les signes divins.
Alors Le Miséricordieux nous a offert un remède pour les cœurs, un dictionnaire qui permet de traduire les signes du quotidien en signes explicites pour des cœurs vivants.

Il nous a offert il y a plus de 1400 ans Sa parole en langue humaine. Il s’est adressé en près de 80 000 mots à chaque humain qui posera le pied sur terre jusqu’à la fin des temps. Il nous a offert la clef salvatrice, la clef qui élève l’Homme dans le monde réel, le monde invisible.

Il est pourtant un problème qu’ont rencontré des millions d’humains depuis des générations. Alors que l’on peut s’adressé à Dieu dans n’importe quelle langue, même sans mots, le Coran, la parole de Dieu, est en langue arabe. Sa traduction sera donc toujours une interprétation aussi fine soit-elle.

Malheureusement la langue arabe n’est plus une langue de référence internationale. La modernité marchande animée par les pays anglo-saxons a fait de l’anglais latin, la langue de référence.

Afin de compenser ce manque, de nombreuses institutions proposent au public non arabophone d’étudier l’arabe. Toutefois, on étudie l’arabe comme on étudierait l’anglais, pour tenir une conversation de voyage, pour entreprendre une activité commerciale, pour lire un livre quelconque.

On oublie que la majorité des musulmans veulent étudier l’arabe pour écouter attentivement Dieu, pour que leurs cœurs perçoivent le message divin.
C’est pourquoi notre méthode d’apprentissage de l’arabe ne vise pas à apprendre l’arabe, mais à disposer des outils de langue arabe pour faciliter la relation de cœur et de raison avec le Coran.

Le but premier de cette formation est de prendre conscience de la valeur du message divin, d’en faire le socle autour duquel nous bâtissons nos vies. Ne pas comprendre le sens littéraire des mots du Coran n’est pas le plus grave. Nous vivons en effet une situation dramatique qui nous a conduit à nous exiler de plus en plus du Coran :

« Et le prophète (s) dit (en se plaignant au jour dernier) : « Ô mon Seigneur, certes ma communauté a écarté le Coran d’elle (s’est exilé). »

Aya 30, Sourate 25 Al-
Fourqan

La formulation indique bien qu’il ne s’agit pas simplement de s’écarter du Coran. La situation est bien plus grave car la communauté a fait ici le choix d’écarter le Coran de ses références et de son quotidien.

Nous vivons malheureusement au cœur de cette époque.

Pourtant, la simple lecture du Coran, son écoute, sa contemplation,… suffit à guérir les cœurs.

Le premier objectif de cette formation est donc de nous entraider à retrouver une relation constante avec la parole de Dieu, avec Dieu.

Le second objectif est de se familiariser avec la parole divine. Dieu dans son livre sacré a un vocabulaire préférentiel, certains mots comme قال  ou تقوى  ou رحم
sont omniprésent dans la révélation. Connaître le vocabulaire principal c’est déjà s’ouvrir la possibilité d’un échange plus profond avec Le Créateur au cours de nos lectures. C’est se donner l’envie d’aller plus loin dans cet échange afin de comprendre encore mieux les recommandations divines. Les cours de grammaire sont donc orientés vers cet objectif : Permettre aux participants de disposer du vocabulaire nécessaire pour avoir une idée des sujets abordés lors de ses lectures.

Le troisième objectif nous amène au cœur de la révélation. Cela a été évoqué préalablement, le Coran est un message adressé à l’humanité entière. Le Miséricordieux n’a donc pas utilisé les mots du Coran sans précision. Chaque terme induit un sens profond lorsque l’on recherche son sens linguistique profond, mais également lorsque l’on corrèle ce terme aux autres mots choisis dans le passage étudié.

Il s’agit donc d’introduire une étude commentée des versets qui prennent en compte le sens linguistique profond, la méthodologie coranique, les circonstances de révélation et la contribution des traditions prophétiques. L’objectif est de rechercher un sens profond qui nous amène à une réforme contextualisée.

Le Coran nous parle et nous donne des clefs permettant de changer notre quotidien ici en France au 21 ème siècle. Mais nous n’avons pas la prétention de remplacer la contribution de nos savants qui disposent d’une plus grande maîtrise, chacun peut s’approprier une partie de ces clefs, chacun peut dans son quotidien bénéficier des enseignements divins afin d’apprendre à interpréter les signes de nos vies, afin de retrouver harmonie et cohérence.

Fethallah Otmani

Rencontres Autour Du Coran, le 12 novembre 2018.

Laisser un commentaire